"Le vide sidéral installé par la réforme de la formation", titre les échos.fr le 22/03/2015


"La formation est à l’arrêt en France, victime tout à la fois d’une réglementation nouvelle et inconstruite et de l’insécurité généralisée qui a été méthodiquement instaurée dans la formation depuis 1 an par la réforme.

Les OPCA, les entreprises, la DGEFP, les organismes de formation et les salariés sont perdus
  
Non seulement les salariés ont perdu leurs heures de DIF, mais nombre d’entreprises n’ont même plus de plan de formation (baisse des cotisations obligatoires, chevauchement des nouveaux dispositifs et des anciens financements). Elles ne peuvent plus s’appuyer sur leur OPCA (aussi perdu que les autres) ni sur des organismes de formation qui voient depuis janvier leur activité péricliter. 

Si on avait voulu faire chuter les apprentissages professionnels, on ne s’y serait pas pris autrement

Les vrais chiffres du CPF sur les 500 000 premiers inscrits sont connus depuis le début mars, 65 personnes (sur 20 millions de salariés) ont pu passer une commande de formation (qu’ils auraient évidemment pu réaliser sans le CPF).


Ce nombre très faible de futurs stagiaires CPF, pourtant précurseurs et concernés par leur formation, prouve que dans les prochaines années le CPF ne permettra en rien de développer la formation vers de nouveaux publics. 
On touchera peut-être les 1 ou 2 % de personnes toujours partantes pour se former, mais 99 % des salariés resteront sur le carreau."


source : les echos.fr



Le secourisme enfin au permis de conduire !

Le 18 mars 2015, la nouvelle loi sur le permis de conduire est actée. Désormais les candidats à l'examen du permis de conduire seront formés aux premiers secours : Alerter les secours, baliser les lieux, ventiler les victimes...

L'évaluation de cette formation se fera au moment de l’examen du permis de conduire. Le contenu et les modalités sont encore à fixer.

"Ce texte est issu d’une proposition de loi se fondant sur des estimations selon lesquelles entre 250 et 350 vies, chaque année, pourraient être sauvées si, sur les lieux d’un accident de la circulation, les témoins possédaient la connaissance des gestes de premiers secours pour sauvegarder la vie des blessés." Sur Service-public.fr



Sessions de formation ACTI'PREV Formation - Dinan/Quévert

Sessions de formation 2ème semestre 2015 (places encore disponibles) - Dinan/Quévert

Habilitation électrique BS-BE manoeuvre

* Formation initiale : 16 et 17 juin 2015

     21 et 22 septembre 2015

     12 et 13 novembre 2015

 

* Recyclage :  13 mai 2015

   10 septembre 2015

   26 octobre 2015

 

Habilitation électrique H0-B0

Lire la suite

L'accord sur la formation professionnelle en route vers la loi

Ce lundi 6 janvier l'accord des partenaires sociaux du 14 décembre 2013 sur la réforme de la formation professionnelle est entre les mains du Conseil d'Etat.

 

Michel SAPIN, le Ministre du Travail, a appelé les parlementaires à respecter fidèlement, selon la demande du président du MEDEF, l'accord signé :

 

"il est essentiel de respecter l'équilibre de l'accord négocié par les partenaires sociaux". "Si la représentation nationale s'asseyait sur ce qui a été négocié, elle tuerait par là-même l'idée que l'on peut, dans notre pays, réformer à l'aide du dialogue social".

Accord national interprofessionnel sur la formation professionnelle - 14 décembre 2013

 

Un accord à vu le jour entre syndicats et patronat, excepté la CGT et la CGPME, sur la formation professionnelle.

 

Cet accord se résume en 7 points :

 

  • Création d’un compte personnel de formation, pour réformer le DIF (Droit Individuel à la Formation)

A partir du 1er janvier 2015, tout salarié, dès l'âge de 16 ans, bénéficiera d'un compte personnel où sera crédité un nombre d'heures annuel dans la limite de 150h sur 9 neuf ans. Ce compte suivra le salarié tout au long de sa carrière malgré les changements d'employeur et les périodes de chômage, sans remise à zéro.

Les employeurs et Pôle Emploi pourront le cas échéant ajouter des heures sur ce compte au-delà des 150h. Les formations éligibles devront être qualifiantes et correspondre aux besoins de l'économie à court ou moyen terme.

Le salarié est libre de l'utilisation de ce compte personnel, sauf si sa formation se déroule sur le temps de travail. Il lui faudra alors l'autorisation de son employeur. Pour les chômeurs, l'autorisation de Pôle Emploi ne sera pas nécessaire.

  • Contribution unique des entreprises

L'accord prévoit une contribution « unique et obligatoire » allant de 0,55 % (pour les entreprises <10 salariés) à 1 % (pour les entreprises >50 salariés).

  • Augmentation du nombre de bénéficiaires du CIF

Les entreprises de 10 à 19 salariés seront mises à contribution pour financer le CIF (Congé Individuel de Formation) afin d'augmenter les 45 000 à 50 000 salariés bénéficiaires d'un CIF par an.

  • Entretien pour tous les salariés

Au minimum tous les 2 ans et pour tous les salariés dans l'objectif de proposer des formations qualifiantes pour le maintien dans l'emploi.

  • Mise en place d’un conseil en évolution professionnelle

Chacun pourra en bénéficier gratuitement. Ce conseil aura 4 missions : Orientation, Elaboration du projet professionnel, Bilan de compétences et Repérage de l'illettrisme.

  • Renforcement de l'observatoire des métiers

Cet observatoire, déjà existant, sera notamment chargé d'établir la liste des formations éligibles au compte personnel de formation.

  • Favoriser l'accès de Pôle Emploi

Cet accord prévoit de favoriser l'accès de Pôle Emploi à la liste intégrale des formations de toute leur région. Afin de ne pas limiter les demandeurs d'emploi dans leur possibilité de qualification et donc de retour à l'emploi.

 

 

Cet accord doit maintenant être transposé en projet de loi.


Le coin du partage


Sites amis